Architecture de services (SOA)

Agir sur le système d’informations existant afin de lui conférer des éléments capables de mieux répondre à l’alignement stratégique souhaité

Définition

Le concept de l’architecture de services (SOA) est né des échecs des projets de refonte souvent monolithique et à échéance de 2-3 ans d’une part, et du constat que l’existant portait sur un plan fonctionnel, un patrimoine applicatif important mais intégré. L’idée consiste alors à identifier les services à valeur ajoutée rendus par chaque application (montant du solde opérationnel, résultat d’un scoring,…), à les répertorier dans un annuaire et enfin à les exposer de manière standardisée. L’architecture de services fournit ensuite un cadre technique dont le rôle est de prendre en charge les problématiques de sécurité, de temps de réponse, de transactions et de disponibilité de ces mêmes services.

Approche

Dans la continuité de l’urbanisation des systèmes d’informations, Soft Computing apporte son expertise des retours d’expérience des projets EAI : il s’agit d’organiser l’approche orientée services sans conduire à une mise en œuvre anarchique d’appels point à point difficiles à maintenir et n’apportant pas la qualité de service requise.

Pour ce faire, Soft Computing préconise l’orchestration de services à partir d’une modélisation des processus métiers ainsi que la mise en oeuvre d’outils dédiés à l’implémentation d’une SOA (Systinet, ServiceNet). L’orientation technique est guidée par les standards Web Services autour de l’annuaire UDDI, de la sémantique XML et des échanges SOAP/HTTP.

Résultats

Nos interventions d’accompagnement permettent d’agir sur le systèmes d’informations existant afin de lui conférer des éléments capables de mieux répondre à l’alignement stratégique souhaité. Complémentaires de l’architecture d’intégration, les réflexions SOA que nous menons imposent en amont, une approche processus : elles conduisent ainsi à définir des niveaux de services (SLA) sur la technologie informatique en rapport avec la chaîne de valeur de l’entreprise.

Soft Computing est leader du conseil en sciences et en technologies de la data et du digital appliquées au marketing et à l’expérience client. Cotée sur Nyse Euronext, elle emploie plus de 400 experts, réalise 41 M€ de CA, pour 20% à l’international, avec 200 clients, dont la plupart des grandes entreprises du retail, de la finance et des services.