Soft Computing

Mot des dirigeants

 L’exercice 2015 se solde par un chiffre d'affaires de 39.9 millions d’euros contre 38.2  en 2014, soit une hausse de 4.5 %. 

Eric Fischmeister, Président

Gilles Venturi, Directeur Général

efr gvn

L’année 2015 a été marquée par la poursuite de l’amélioration de notre environnement : relance de nouveaux projets, stabilisation de la pression prix, meilleure visibilité sur les budgets. Ce redressement de la demande, combinée avec le fruit de nos efforts des années précédentes, nous a permis de poursuivre l’amélioration de la rentabilité.

Progression de la rentabilité

Nous avions comme priorité 2015 de continuer à améliorer nos marges. Au final, la marge nette augmente de plus de 16 % pour un tiers grâce à la croissance du volume et pour les deux tiers restants grâce à des gains de productivité.

La croissance résulte principalement d’une augmentation du panier moyen de nos clients : nos dix premiers clients pèsent en 2015 plus de 46 % de notre marge brute. Ceci est le fruit de notre stratégie volontariste de développement de centres de services et démontre notre capacité à commercialiser et à délivrer des projets et des prestations de plus grande envergure en résonance avec l’évolution des attentes de notre marché. En 2015, les centres de services récurrents pèsent près de la moitié de notre activité. 

Les gains de productivité proviennent à la fois de meilleurs taux d’activité et du packaging de certaines de nos offres qui a permis des économies d’échelle et plus de revenus sur de la propriété intellectuelle décorrélée de la masse salariale.

Cette performance opérationnelle se retrouve dans notre résultat opérationnel courant qui a progressé de 36 % en 2015, à plus de 3.5 millions d’euros en IFRS. Le résultat net après impôts ressort en croissance de 38 % à 2.1 millions d’euros  contre 1.6 million en 2014.

Digital, Big Data et CRM : positionnés sur un marché porteur

Nous avons poursuivi notre croissance en 2015 sur deux tendances de fond :

  1. Digitalisation de la relation client : la majorité des nouveaux projets concernent la relation client mobile et sur Internet ou l’expérience et le parcours client multicanal.
  2. Big Data : les projets les plus importants sont tirés par le lancement d’initiatives Big Data, notamment en relation avec les réseaux sociaux et les Data Management Platforms.

Nous avons continué le ré-équilibrage sectoriel en 2015, la part du secteur de la Distribution continuant de croître de 35 à 40 % de notre chiffre d’affaires, tirée notamment par la croissance du e-Commerce, que ce soit dans la distribution spécialisée, la VPC ou l’alimentaire.

Bilan solide

Fin 2015, nos capitaux propres en IFRS sont de 13.8 millions d’euros. Avec un endettement nul, sans recours à l’affacturage, la société dispose d’une structure financière amplement dimensionnée pour financer à la fois sa croissance. La trésorerie nette est de 3.8 million d’euros fin 2015 et les créances d’état (CIR + CICE notament) de 3.6 million d’euros soit 7.4 millions d’euros au total. De plus la société détient près de 10 % de ses actions en auto-détention.

Stratégie confirmée

La société va continuer ses efforts en recherche et développement et en recrutement afin d’enrichir son offre, de renforcer ses compétences et d’accentuer sa présence sur ses marchés. Nous restons calés sur notre plan stratégique basé sur la spécialisation. Celui-ci vise à cultiver un positionnement de référence sur trois spécialités, le Digital, le Marketing et la Big Data en proposant à nos clients des services pointus et différenciants intégrant conseil, technologie et marketing services.

Pour 2016, nous anticipons une poursuite de notre croissance. Près de la moitié de notre chiffre d’affaires est en effet purement récurrent sur des contrats pluriannuels, de centres de services ou de gestion de programmes marketing. A ceux-ci s’ajoutent les grands projets de transformation sur lesquels nous accompagnons nombre de nos plus importants clients dans la durée. Ces deux facteurs contribuent à une meilleure visibilité et réduisent notre exposition au caractère cyclique propre à notre secteur d’activité.

Merci aux parties prenantes…

En conclusion, ni le passage des années 2009-2010 de crise  ni notre croissance régulière depuis 2010 n’auraient été possibles sans des équipes compétentes, des managers impliqués, des clients fidèles, des partenaires financiers solidaires et des actionnaires stables. Autant de parties prenantes de l’entreprise que nous tenons à remercier vivement pour leur confiance et à qui nous réaffirmons ici notre volonté de délivrer une croissance durable et créatrice de valeur pour chacun.

Fiers du chemin parcouru et de l’aventure humaine que nous avons partagée avec nos managers, nos collaborateurs et nos clients, nous sommes convaincus que les plus belles pages de l’histoire de Soft Computing restent à écrire et nous sommes plus que jamais motivés pour y contribuer activement.

Soft Computing. Tous droits réservés. 55, quai de Grenelle | 75015 PARIS

Blog de Soft ComputingSoft Computing sur TwitterSoft Computing sur FacebookSoft Computing sur LinkedInSoft Computing sur SlideShare